Diététique et Fêtes

Gestion du Poids et fêtes de fin d’année :

Se faire plaisir et bien manger tout en gardant la ligne est tout à fait possible en respectant certains conseils indispensables, d’autant plus que les entrainements sont souvent moins réguliers en cette période !

Conseils généraux…

  • Veillez dès aujourd’hui et entre Noël et le jour de l’An à manger le moins gras possible en évitant les charcuteries, les pâtisseries, les viennoiseries, les fritures, les fromages, les sauces (mayonnaise, béchamel, vinaigrette…)…. Essayez de vous coucher plus tôt entre les fêtes ou après celles-ci afin de récupérer et d’avoir un peu plus de temps à consacrer au footing ou à la randonnée.
  • Mangez normalement dans la journée avant le diner festif en faisant attention au choix des aliments. Prenez du fromage blanc 0-20% et/ou un fruit avant le repas prévu afin de na pas être trop tenter à l’apéritif.
  • Après la surconsommation de gras et de sucres et afin de pallier le manque de fibres des repas de fêtes, privilégiez pour le mois de janvier les potages de légumes (même surgelés) faciles à réaliser sans matières grasses, plutôt que des salades à répétition avec de la vinaigrette et donc de l’huile : navets, courgettes, choux, poireaux…vous apporteront vitamines et minéraux pour repartir du bon pied pour la nouvelle année.

Vous ajouterez par exemple aux menus une grillade ou du poisson, du pain (aux céréales, complet ou au son), un laitage maigre et un fruit.

L’apéritif :

Avant tout, il faut éviter les petits fours, saucisses, tranches de saucisson, cacahuètes, chips et autres biscuits apéritifs qui peuvent représenter un apport considérable de graisses et de sel vous obligeant à boire un peu plus. Limitez également les toasts tartinés d’aliments gras dont on ne fait qu’une bouchée et en général, très caloriques.

Privilégiez plutôt comme “verre de bienvenue” une flute de champagne ou un mousseux sec que vous allez faire durer afin que l’on ne vous resserve pas continuellement. Evitez les cocktails alcoolisés très énergétiques.

Pensez au blinis tartinés de fromage frais avec des épices ou des herbes aromatiques (aneth, ciboulette), aux crevettes, aux combinaisons légumes/fruits/fromage ou jambon.

L’entrée :

Le plateau de fruits de mer est particulièrement conseillé pour les diners de fêtes en raison du faible apport en lipides (graisses) des coquillages, huîtres, mollusques et crustacés, riches cependant en minéraux et oligoéléments. Néanmoins, il convient de faire attention à la mayonnaise qui les accompagne et au pain beurré !

Vous pouvez également préparer les fruits de mer en salade. Pensez aux noix de saint jacques flambés accompagnés d’une fondue de poireau (crème liquide allégée).

La salade au foie gras est aussi envisageable, à condition qu’il y ait beaucoup plus de salade que de foie gras et qu’il n’y ait pas 1 ou 2 autres aliments gras au même repas…

Les œufs de poisson, y compris le caviar, sont nutritionnellement intéressants et moins énergétiques…mais…plus chers !

Le saumon fumé est aussi à consommer avec modération (≈100kcal/tranche) mais est préférable au boudin blanc car riche en oméga 3 et vitamine D. Limitez le pain beurré, privilégiez le jus de citron (riche en vitamine C) ou sortez le beurre suffisamment tôt afin qu’il soit plus facile à tartiner. Evitez les pains de mie briochés.

Le plat principal :

Cuisinez de préférence de la volaille ou du poisson qui sont peu énergétiques et faciles à cuisiner sans ou avec peu de matières grasses. Si vous choisissez la dinde aux marrons, prenez moitié moins de marrons par rapport à votre portion de féculents habituelle (100g de riz=100g de pâtes=50g de marrons=40g de pain…).

Les gibiers ont une place de choix au réveillon, accompagnés de légumes verts, de féculents et même de fruits (pomme cuite, poire pochée…) ; le cerf, la biche, le chevreuil et le sanglier sont des viandes maigres et délicates. Choisissez une sauce au vin généralement moins grasse que les sauces traditionnelles et dans tous les cas servez-vous avec modération.

Le saumon entier, frais, cuit au four et parfois farci est également un met apprécié pour les fêtes si vos invités aiment le poisson.

Ne remplissez pas votre assiette pour ne pas vous forcer à finir, par politesse, et posez vos couverts quand vous n’avez plus faim. Evitez de vous resservir.

Le fromage :

Pour accompagner le fromage, l’idéal est la salade verte assaisonnée de vinaigrette allégée avec une huile ou un vinaigre qui ont du goût (huile de noix, vinaigre balsamique…). Essayez d’être raisonnable sur le choix des fromages car il reste encore le dessert : si vous invitez, ne multipliez pas les fromages vis à vis de ce qu’il pourrait rester pour la semaine. Essayez de prendre au repas une seule petite portion d’une seule sorte de fromage…ne rajoutez pas de beurre sur votre pain !

Le dessert :

Préférez les sorbets (voire les glaces ou bûches glacées), salades de fruits, tarte aux fruits… plutôt que la fameuse bûche à la crème au beurre et au sucre.

Vous pouvez proposer des mélanges fruits et glaces sur le modèle de la poire Belle Hélène ou de la pêche Melba ou une salade d’orange à la cannelle et fleur d’oranger avec un thé à la menthe aux vertus digestives.

 Les boissons :

Evitez les alcools forts comme les digestifs et trous normands et consommez avec modération champagne et vin. N’oubliez donc pas l’eau, qu’elle soit plate ou gazeuse : égayez votre table de belles bouteilles d’eau comme celles qui sortent spécialement pour les fêtes de fin d’année.

 

Bonnes fêtes de fin d’année !

Partager avec votre entourage

Laisser un commentaire